Photo d'une femme à l'hôpital avec un casque de réalité virtuelle

Montpellier : la réalité virtuelle pour distraire les malades en chimiothérapie

Une société montpelliéraine a développé la réalité virtuelle comme support de soins. Pendant une vingtaine de minutes, les patients sont immergés à 360° dans un décor dans lequel ils peuvent se balader. Le procédé est actuellement en expérimentation à Montpellier.

A l’institut du Cancer de Montpellier, près de 60 000 malades sont soignés ici chaque année. Des traitements lourds qui parfois obligent les patients à rester toute la journée à l’institut. C’est le cas de Dany, elle est atteinte d’un cancer depuis 4 ans, elle subit toutes les deux semaines des séances de chimiothérapie de 4 heures, certaines plus douloureuses que d’autres.  

Voyager en dehors des murs de l'hôpital

Et aujourd’hui, pour la première fois, entre deux séances de chimiothérapie, elle enfile un casque sur les oreilles et un masque de réalité virtuelle pour s’évader un peu.  Voyage à la plage, à la montagne ou en pleine nature, Dany a choisi de partir à la découverte de la grotte de l’Aven d’Orgnac, dans l'Aveyron. Après 12 minutes quand elle enlève le casque, elle est conquise :

Je viens de vivre un grand voyage, c’était génial, je me suis baladée dans la grotte avec trois autres personnes à l’intérieur. C’était un très beau voyage. Et pendant ce temps je n’étais pas ici. C’est super, c’est apaisant, c’est ce qu’il nous faut avec tous ces traitements.  J’étais bien tranquille, c’est vrai que ça permet d’oublier où l’on est, les produits que l’on reçoit, ajoute Dany [...]
Article publié le 09/11/19.
Auteur : Joane Mériot. Source : France 3 Occitanie